"L !bre de mots" : ma première expérience d’atelier d’écriture

vendredi 28 octobre 2016

Je participe depuis quelques semaines et pour la première fois de ma vie à un atelier d’écriture proposé et organisé par l’association orléanaise “L !bre de mots”. Un petit groupe, qui, deux fois par mois, s’amuse pendant deux heures avec les mots, les idées et les phrases. Le principe de base est de “se lâcher”, de laisser parler et écrire son imagination.
Le 24 octobre, nous étions invités dans un premier temps, à créer des “œuvres” en nous inspirant de “la trahison des images” de Magritte, illustrée par l’image connue du dessin ci-contre.
Puis, dans un second, nous devions, en quinze à vingt minutes, écrire un texte sur la base de nos propres œuvres collectives.
Voici le mien qui utilise deux des quatre associations “image-légende” représentées ci-dessous.

C’est bien simple, rien de commun entre des lunettes et des WC.
Même des doubles WC ne permettent pas de voir aussi bien qu’avec des lunettes à double foyer.
Et si l’on plonge l’œil dans la lunette des WC, on ne voit plus rien. C’est à en avoir la larme à l’œil, à en pleurer comme une chasse d’eau.
On peut avoir un AVC sans perdre de vue qu’on n’a plus l’arme au pied. Il ne reste alors plus qu’à se raccrocher aux branches en se laissant aller aux WC-citudes de la vie.
Laissons notre regard descendre comme un flotteur à marée basse.
Accrochons nos yeux au tableau comme Duchamp accroche des cuvettes aux murs des musées.
Plongeons sans lunettes dans l’eau froide du réservoir, c’est flou et c’est noir.
Quand tout est flou, des nausées provoquent des flux et reflux gastriques bien vite engloutis par le ressac en cascade de la cuvette. C’est encore pire quand je suis rond après deux verres. Je me noie, emporté par le tourbillon de la vue.
J’ai bu la tasse, et je vous assure que ça n’était pas des salades.
Pascal Martineau

FORUM

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | AEPF | © AEPF 2013