Le poids du destin : genèse d’un succès

lundi 16 décembre 2013

Yvette Marié-Basset lors de la présentation du livre le 5 octobre à Dun-le-PoëlierCette histoire, Yvette Marie-Basset l’avait depuis longtemps dans la tête, dans le cœur et dans les tripes. Depuis ce jour funeste d’octobre 1954, où, dans un petit village du Berry, Dun-le-Poëlier, son parrain a assassiné sa femme, ses parents et ses trois enfants, avant de mettre fin à ses jours.
Cette histoire, il fallait qu’elle sorte. Alors, Yvette Marié-Basset a fait des recherches, dans la presse de l’époque, aux archives départementales de l’Indre. Elle a rencontré et interrogé de nombreux témoins. Et elle a raconté ce drame à partir de ses propres souvenirs, de ceux des autres et des documents recueillis.
Elle a également décrit ce village tel qu’il était dans les années cinquante, rue par rue, commerçant par commerçant.
Alors, après avoir mis ce drame noir sur blanc, elle a eu envie d’en faire un livre, pour que l’on n’oublie pas les victimes de ce sextuple meurtre, pour les autres témoins marqués par cet événement, pour rendre cette histoire à l’Histoire.
Yvette Marié-Basset avait lu un article sur mon activité d’écrivain public dans Le Petit Solognot, un hebdomadaire gratuit édité à Romorantin dans le Loir-et-Cher où elle habite désormais. Elle a pris contact avec moi. Nous avons commencé à bâtir ce livre : Le poids du destin. J’ai corrigé, réécrit, ordonné, chapitré, mis en page le texte, choisi et intégré des photos. Un éditeur local, contacté, n’a pas souhaité donner suite. Va pour un éditeur en ligne : lulu.com. Je me suis chargé de commander le livre et d’annoncer sa publication à la presse locale qui n’a pas manqué de s’en faire l’écho.

Début octobre, le livre a été présenté dans la salle municipale du village où a eu lieu le drame, en présence de sa famille et de ses amis, du maire, de nombreux habitants et de témoins du drame. Ce jour-là, Yvette Marie-Basset a vendu près de deux-cents exemplaires de son livre. Ainsi, événement culturel, la sortie de ce livre constitue aussi un événement social et, oserai-je dire, presque cathartique. Alors, tout s’est enchainé. De signatures et signatures, de Super U en marchands de journaux, plus de six cents personnes ont aujourd’hui acheté Le poids du destin. Un succès dont les premiers – agréablement – étonnés sont Yvette Marié-Basset et votre serviteur.

Pascal Martineau

- Pour en savoir plus sur ce livre

- Vous êtes membres de l’AEPF et vous publiez des livres dont vous êtes l’auteur ou le co-auteur ? N’hésitez pas à nous le signaler afin que cette information soit publiée dans la rubrique « Nos membres publient » de ce site.

FORUM

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | AEPF | © AEPF 2013