Le point du mardi : L’adverbe ne ment pas toujours !

mercredi 21 octobre 2015

Par Sandrine Chevillon

Traditionnellement, nous associons, par un raccourci inscrit dans le tréfonds de nos mémoires d’écoliers, l’adverbe à un mot inévitablement suffixé en –ment. Bien entendu, la vérité est ailleurs, car l’adverbe ne ment pas toujours !

Selon la définition générale, l’adverbe est un mot invariable (qui ne subit donc aucune variation de genre ou de nombre) que l’on joint à un verbe, à un adjectif ou bien à un autre adverbe, afin d’en modifier le sens. En voici quelques exemples : Elle écrit bien ; Ce texte est très étrange ; Il saisit fort vite les informations. Les adverbes composés comportent, quant à eux, des éléments reliés par un trait d’union, tels que : au-delà, ci-dessous, avant-hier… Par extension, un groupe de mots équivalant à un adverbe, du type d’ores et déjà, çà et là, en vain, ne pas, tout de suite, etc., est appelé locution adverbiale.

Les principales catégories d’adverbes sont :

-  les adverbes de manière : ainsi, bien, comme, comment, debout, ensemble, exprès, franco, gratis, incognito, mal, mieux, pis, plutôt, quasi, recta, vite, volontiers…, un grand nombre d’adverbes en –ment, une quantité de locutions adverbiales : à l’envi, à dessein, à tort, à loisir, à propos, cahin-caha…, ainsi que certains adjectifs neutres pris adverbialement avec des verbes : bon, bas, haut, cher, clair… ;

-  les adverbes de quantité et d’intensité : assez, aussi, autant, beaucoup, bien (aise), combien, comme, comment, à quel point, davantage, environ, fort, guère, mais, moins, moitié, par (trop), (ne) pas autrement, pas mal, peu, plus, presque, que, quelque, si, tant, tout, tout à fait, tellement, très, trop…, ainsi que certains adverbes en –ment : abondamment, énormément, grandement, extrêmement, immensément, complètement… ;

-  les adverbes de temps : alors, après, après-demain, aujourd’hui, auparavant, aussitôt, autrefois, avant, avant-hier, bientôt, déjà, demain, depuis, derechef, désormais, dorénavant, encore, enfin, ensuite, hier, jadis, jamais, longtemps, lors, maintenant, naguère, parfois, puis, quand, quelquefois, sitôt, soudain, souvent, subito, tantôt, tard, tôt, toujours… et un certain nombre de locutions adverbiales : (tout) de suite, par la suite, dans la suite, tout à coup, à l’instant, à jamais, à présent, de temps en temps, jusque-là, tout à l’heure… (À ne pas confondre : de suite signifie sans interruption, l’un après l’autre, tandis que tout de suite se définit par immédiatement.) ;

-  les adverbes de lieu : ailleurs, alentour, arrière, attenant, autour, avant, çà, céans, ci, contre, dedans, dehors, derrière, dessous, dessus, devant, ici, là, loin, où, outre, partout, près, proche…, un certain nombre d’adverbes composés et de locutions adverbiales : au-dedans, au-dehors, ci-après, ci-contre, en arrière, en avant, quelque part, là-bas, là-dedans… (Pour rappel : lorsque dessus, dessous, devant, derrière, dedans, dehors, deçà, delà sont précédés de au ou par, le trait d’union est nécessaire ; en revanche, il est à proscrire si le premier élément est en.) ;

-  les adverbes d’affirmation : assurément, aussi, certainement, bien, certes, en vérité, oui, précisément, que si, sans doute, si (fait), soit, volontiers, vraiment… ;

-  les adverbes de négation : non (forme tonique), ne (forme atone) et les mots qui accompagnent ordinairement la négation : aucun, aucunement, nullement, guère, jamais, rien, personne… ;

-  les adverbes de doute : apparemment, peut-être, probablement, sans doute, vraisemblablement… ;

-  les adverbes d’interrogation : quand, comment, pourquoi, que (ne), où, d’où, par où, combien, est-ce que qui permettent d’interroger sur chacune des catégories précédentes.

En vérité, il advient invariablement que par inadvertance l’orthographe d’un adverbe varie sur le vélin. Évitez l’adversité en vérifiant vertement que votre adverbe ne soit pas versatile !

FORUM

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | AEPF | © AEPF 2013