Le point du mardi : La grammaire au jour le jour !

mardi 7 octobre 2014

À l’instar de tous les noms communs de la langue française, les jours de la semaine doivent être mis au pluriel si nécessaire, ce qui revient à nous faire noter par exemple : en vente tous les lundis ; magasin fermé les mercredis…

En revanche, on devra écrire les mardi et jeudi de chaque semaine en conservant le singulier car il n’y a, en toute logique, qu’un mardi et qu’un jeudi par semaine.
Suivant ces principes, il faudra par conséquent orthographier : la réunion a lieu les premier et troisième mercredis de chaque mois. En effet, il n’y a bien sûr qu’un seul premier et qu’un seul troisième mercredi dans le mois, mais puisque deux mercredis par mois sont concernés, le pluriel est de rigueur.
Il en va de même pour ce qui est des adjectifs dernier et prochain. Il s’agira donc de noter : La formation a eu lieu lundi et mardi derniers ; la suivante se tiendra le 4 et le 5 décembre prochains. Puisque ce sont ici les jours qui sont qualifiés, le pluriel s’impose.
Cependant, il faut opter pour le singulier si l’on veut insister sur le mois, et non sur les jours, comme dans l’exemple suivant : Nous vous rendrons visite du 4 au 5 décembre prochain.

Autre subtilité : bien que l’envie soit grande de les accorder également, les noms communs matin et soir ne prennent pourtant jamais la marque du pluriel lorsqu’ils sont précédés d’un jour, lui-même au pluriel.
Cela induit donc d’écrire : Il déteste les vendredis matin, mais il adore les samedis soir. Les mots matin et soir sont ici considérés comme des adverbes et de ce fait sont invariables. Il s’agit d’une tournure elliptique signifiant en fin de compte les vendredis au matin et les samedis au soir.
La grammaire ne s’étant pas faite en un jour, tous les mardis prochains ne seront pas de trop pour en mettre au jour les subtilités !

FORUM



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | AEPF | © AEPF 2013