Le point du mardi : Les écrivains publics sous le coup d’un article !

mardi 13 octobre 2015

Par Sandrine Chevillon

La grammaire est un jeu, en voici la preuve ! Trouvez le fin mot de la charade et vous serez au point sur le thème grammatical de ce mardi. Nous ne pratiquons pas tous l’écriture journalistique pourtant mon premier est écrit quotidiennement par chacun de nous. Mon second est le participe passé du verbe définir. Mon troisième est l’antonyme du second. Mon quatrième est synonyme de groupement politique, auquel s’ajoute comme un suffixe mon cinquième qui est l’équivalent dans un registre familier voire argotique du terme cheveux. Mon sixième évoque celle que l’on qualifie de générale au théâtre. Mon septième est la conjonction de coordination exprimant l’alternative. Mon dernier, quant à lui, est le substantif correspondant au verbe omettre. Je suis… Félicitations à celles et ceux qui ont découvert la thématique dès la première lecture !

Examinons d’abord quelques cas où la répétition de l’article est nécessaire.

En effet, si l’article est employé devant le premier nom d’une série, il doit l’être également devant chacun des autres. Ainsi écrirons-nous : Au fur et à mesure, des lettres, des mots, des phrases noircirent la page sous la plume de l’écrivain public. Notons cependant que l’article n’est pas repris quand le second nom est l’explication du premier, qu’il désigne le même être ou objet ou encore quand les noms forment un tout uni dans la pensée. On notera donc : La JNEP ou Journée Nationale de l’écrivain public ; Un confrère et ami ; Les arts et métiers

De la même manière, l’article se répète devant deux adjectifs unis par et ainsi que ou lorsqu’ils qualifient des êtres ou des objets différents, quoique désignés par un seul nom. Aussi nous orthographierons : Il y a de bons et de mauvais manuels de grammaire. En revanche, on ne répète pas l’article si les deux adjectifs qualifient un seul et même être ou objet, un seul groupe d’êtres ou d’objets : Les plus intimes et confidentielles informations sont parfois confiées à l’écrivain public.

Remarquons que l’on répète encore l’article si les deux adjectifs ne sont pas unis par et ou bien ou. Aussi devrons-nous noter : Il a écrit une magnifique, une sublime lettre d’amour.

En outre, dans une série de superlatifs relatifs se rapportant à un même nom, l’article doit être répété systématiquement : Elle a écrit la plus belle, la plus émouvante, la plus triste des lettres de rupture.

Soulignons, toutefois, que si le nom précède les deux adjectifs coordonnés, nous serons libres d’ordonner ainsi : la langue latine et la langue grecque / la langue latine et grecque / la langue latine et la grecque / les langues latine et grecque.

A contrario, on omet l’article dans les cas suivants :
-  devant des compléments de nom n’ayant qu’une simple valeur qualificative, ou désignant la destination d’un récipient : un adverbe de lieu ; une cartouche d’encre ; une corbeille à papier, un pot à crayons… ;
-  dans certains proverbes, comparaisons ou expressions sentencieuses : Pierre qui roule n’amasse pas mousse ; Blanc comme neige ; Il y a anguille sous roche… ;
-  dans certaines énumérations rapides : Hommes, femmes, enfants, tous sont concernés par le problème… ;
-  devant le nom apposé ou attribut exprimant simplement une qualité (excepté s’il garde sa valeur substantive et marque une identification nette : Vous êtes le médecin…) : L’ordinateur, accessoire indispensable dans notre profession… ; Il est écrivain public ;
-  devant le nom mis en apostrophe : Chers lecteurs du Point du mardi, soyez attentifs ;
-  dans un grand nombre d’expressions, où le complément est intimement lié au verbe ou à la préposition, telles que : avoir peur, donner congé, rendre justice, imposer silence, perdre patience, avoir à cœur, aller à cheval, avec soin, sans gêne, par hasard, sous clef… ;
-  souvent devant les noms unis au moyen de soit… ou, tant… que, (ni)… ni, (et)… et : Il n’avait ouvert ni manuels de grammaire, ni dictionnaires de langue française ;
-  dans les inscriptions, les titres d’ouvrages, les adresses, etc. : Maison à vendre ; Dictionnaire des synonymes ; 25, avenue de la République

Chers écrivains publics, à vos articles !

FORUM

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | AEPF | © AEPF 2013