Les plumes de l’AEPF N°4

Réunis à Paris le 22 juin dernier, les membres du conseil d’administration de l’AEPF m’ont fait l’honneur, en votre nom à toutes et tous, de m’élire président de notre académie. Je mesure la confiance qui m’est ainsi faite et m’efforcerai, avec l’ensemble du conseil d’administration, de m’en montrer digne, dans un esprit d’équipe et de confraternité.

Je serai en particulier un ardent artisan de la reconnaissance officielle de notre métier – et donc de sa professionnalisation - mais aussi de sa notoriété, tant il est vrai que si les services que nous proposons peuvent répondre à de réels besoins dans une société qui reste très marquée par l’écrit – et par la fracture entre ceux qui savent écrire et ceux qui ne savent pas. Notre métier d’écrivain public est encore trop méconnu du grand public et, en particulier, de celles et ceux de nos concitoyens qui en ont le plus besoin. Je crois à l’utilité sociale et publique de notre profession.
Je souhaite aussi participer à la réflexion sur le sens et les évolutions de notre métier, persuadé qu’on ne peut faire évoluer des pratiques si l’on ne prend pas le temps de les mettre en perspective, de les confronter à l’analyse interne mais aussi, et peut-être surtout, externe. La première JNEP, en 2011 à Lyon, a, de ce point de vue, constitué une expérience aussi enrichissante que motivante.
Enfin, en ce qui concerne le fonctionnement interne de notre association, je m’efforcerai de proposer et de promouvoir des pratiques et des règles qui nous permettront de débattre sereinement et d’agir de manière efficace et constructive.

Pascal Martineau, Président

PDF - 1.2 Mo
Les plumes de l’AEPF N°4


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | AEPF | © AEPF 2013