Lettre N° 8 de l’AEPF

Le délai d’inscription au stage de formation de juin expire le 23 mai prochain.

L’AEPF organise entre le 2 et le 6 juin un nouveau stage identique à ceux qui eurent lieu en 2011 et 2013. Toutes les informations sur le contenu du stage et les conditions d’inscription figurent sur notre site à la rubrique "Vie de l’AEPF" ou en cliquant ici.
Si vous êtes intéressés n’oubliez pas de vous inscrire au plus tard le 23 mai, date maintenant proche.

Très important : appel aux biographes de l’AEPF

Si vous avez réalisé ou réalisez en ce moment une biographie dont l’action se déroule (entre autres) durant la Première Guerre mondiale, merci de contacter sylvie@votre-ecrivain-public.com qui travaille à un futur partenariat avec la Mission Centenaire.

Actualité des projets de réduction des cotisations d’allocations familiales.

Parmi les mesures en faveur des entreprises envisagées par le gouvernement figurait une réduction des cotisations d’allocations familiales. Les professions libérales sont assujetties à ces cotisations même si elles n’emploient personne. On pouvait toutefois se poser la question de savoir si elles bénéficieraient d’un tel allègement au même titre que les entreprises industrielles et commerciales. Mais avant de répondre à cette question il faut savoir quelle sera l’ampleur exacte de la mesure prise.
En effet, le rapport de la mission d’évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale (Mecss) sur le financement de la branche famille vient d’être publié sur le site de l’Assemblée nationale. Vous pourrez vous y reporter pour plus de détail, mais cet organisme rend un avis sans ambiguïté défavorable au projet, du moins tel quel : "La MECSS considère qu’une réforme du financement de la branche famille s’impose pour assurer sa pérennité. Elle recommande de maintenir la contribution financière des entreprises, au titre de la politique tendant à concilier la vie familiale et la vie professionnelle. Sa suppression lui semblerait d’autant moins justifiée que les différentes politiques d’allègements de cotisations sociales menées depuis les années 1990 ont conduit à transférer une part croissante du financement de la branche famille des entreprises vers les ménages."

Un rapport sévère de la Cour des Comptes sur le fonctionnement de la CIPAV

La CIPAV est la caisse qui collecte (via les Urssaf en ce qui concerne les autoentrepreneurs) les cotisations vieillesse des professions libérales intellectuelles comme par exemple les écrivains publics, et qui verse les pensions de retraite. Dans son rapport de février 2014 la Cour des comptes fustige "une gestion désordonnée, un service aux assurés déplorable", une situation qui était dénoncée depuis un certain temps par des associations de défense des victimes de la CIPAV. Il semble que l’IGAS (Inspection des affaires sociales, dépendant du ministère de la santé) se soit emparée du dossier quoiqu’un peu mollement au gré des associations en question. On trouvera facilement sur internet les coordonnées de ces associations sur lesquelles nous n’avons aucune opinion particulière à formuler. Mais si les faits sont avérés, alors la question est grave.

Rappel à propos de l’émission "un temps de Pauchon".

Les enregistrements faits par Hervé Pauchon, de France Inter, lors de la 2e journée nationale de l’écrivain public le 4 avril à Paris, et diffusés de 15 h 53 à 16 h 00 sur cette antenne les 5, 6, 7 et 8 mai derniers sont toujours réécoutables sur le site de France Inter. Plus de 25 minutes consacrées à l’AEPF et aux écrivains publics sur une grande chaîne nationale, c’est assez rare pour qu’on se laisse aller à le signaler avec insistance !
>>La séquence du 5 mai, "Un vieux métier d’avenir" : on y entend Jacqueline Grenet (qui parle de Pascal Martineau), Edmond Varenne et Nadine Lorand.
>> La séquence du 6 mai, "Empathie", où l’on entend Sylvie Monteillet, administratrice de l’AEPF, Eric Nédélec, coordonnateur national de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI) et Frédéric, agent parlementaire au Sénat chargé de l’accueil.
>>La séquence de 7 mai, "Académie". Sylvie Monteillet récidive. On y (re)découvre les voix de Claire de Smet, Marie Huguenin-Dezot et Jean-Michel Lalanne, ce Berrichon à l’accent du Sud.
>> La - dernière - séquence du 8 mai, "Autobiographie". Avec Nadia Carboni, écrivaine publique à Nanterre, Philippe Lejeune, président de l’association pour l’autobiographie et le patrimoine autobiographique et, pour le clap de fin, le croc radis(cal) de Sylvie Monteillet, vedette incontestée de ce sacré "temps de Pauchon".

Pour les adhérents de l’AEPF uniquement.

Nous vous rappelons que, munis de votre login et de votre mot de passe vous pouvez accéder à la rubrique "Intranet" de notre site web, où vous trouverez entre autres les PV de l’AG du 5 avril dernier.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | AEPF | © AEPF 2013