Lettre de l’AEPF N° 2 (20/12/2013)

Quelques nouvelles de la JNEP (suite)

La préparation de la JNEP (Journée nationale des Écrivains Publics) 2014 avance toujours. On peut confirmer que la date du vendredi 4 avril est retenue. Le lieu étant le Palais du Luxembourg à Paris (par ailleurs siège du Sénat). Voir à ce sujet l’article (www.ecrivains-publics.fr/A-propos-de-la-JNEP-2014) rédigé dans la rubrique « vie de l’AEPF » de notre site web.
En conséquence notre assemblée générale annuelle se tiendra le lendemain, samedi 5 avril, à Paris et dans un lieu à confirmer ultérieurement.

Les aventures du statut de l’autoentrepreneur (suite)

Les projets de Sylvia Pinel, ministre de l’artisanat, du commerce et du tourisme, dont il était question ici (http://ecrivains-publics.fr/A-propos-du-statut-de-l) avaient soulevé une controverse au printemps. Le Premier ministre avait en conséquence chargé en aout un député de la Côte d’Or, Laurent Grandguillaume, d’un rapport sur la question, déposé le 17 décembre (donc c’est tout frais) sur le bureau de Jean-Marc Ayrault.
Des fuites opportunes avaient permis à certains organes de presse de dévoiler les pistes ouvertes par le rapport. La lecture de ces médias laisse jusqu’à présent une certaine impression de flou (dans l’esprit des journalistes, pas dans le rapport qu’au demeurant nous n’avons pas lu). Le plus probable, si l’on comprend bien, est qu’on renoncerait à l’abaissement des seuils de chiffre d’affaires (32 600 euros pour des gens comme nous) au-delà desquels il faudrait sortir du statut d’autoentrepreneur, ainsi qu’à toute idée de limitation dans le temps. On se dirigerait vers une harmonisation des statuts sociaux et fiscaux utilisables pour les TPE (autoentreprise, EURL, EIRL) en s’alignant sur celui des autoentrepreneurs, mais en favorisant le passage au régime réel une fois passée la période de décollage. A quel moment n’est-on plus en période de décollage ? On parle d’un seuil de 20 000 euros de chiffre d’affaire… Bref il faut attendre pour être sûr du contenu du rapport, et au demeurant, pas de panique : ce rapport doit d’abord être transformé en projet de loi, à voter en 2014 pour une application en 2015 ! Donc dans l’immédiat rien ne change. A suivre...

De saines lectures

Nous vous signalons la parution récente de deux articles dans la rubrique « blog de l’AEPF » de notre site web. Ils n’ont pas fait l’objet d’une alerte individuelle pour ne pas vous surcharger en informations :
-  d’une part un article de Pascal Martineau sur un récit de vie, le 16 décembre, à lire ici. (http://ecrivains-publics.fr/Le-poids-du-destin-genese-d-un)
-  d’autre part des considérations sur l’autobiographie et notamment deux ouvrages lus récemment, le 17 décembre par Edmond Varenne, à consulter là. (http://ecrivains-publics.fr/Qui-est-le-veritable-auteur-d-un)

Formations assurées par l’AEPF

La session de formation organisée du 9 au 13 décembre à Arpajon sur les thèmes suivants : les aspects commerciaux de la profession / quand l’écriture devient thérapeutique / l’écriture journalistique / le travail du biographe : de l’écriture à l’édition… a concerné sept participants, dont un adhérent de l’AEPF, et non-compris deux membres du Conseil qui ont assisté à deux modules. A l’issue du stage les six participants extérieurs ont voulu subir les épreuves d’agrément. Trois d’entre eux l’ont obtenu. On réfléchit à l’organisation d’un nouveau stage au printemps, sachant qu’il y a déjà un inscrit potentiel (une personne qui a dû annuler in extrémis en décembre pour indisponibilité).

Notre partenariat avec le projet Voltaire

Un partenariat a été conclu avec la société ayant la maîtrise d’œuvre de ce projet, afin de faire bénéficier nos membres qui seraient intéressés de certains avantages. Reportez-vous pour en savoir plus à l’article publié le 20 décembre par Sylvie Monteillet dans la rubrique « vie de l’AEPF » de notre site.

Bonne journée !




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | AEPF | © AEPF 2013