Nouveauté sur le blog de l’AEPF : Le point du mardi !

mercredi 24 septembre 2014

Nous pensons la connaître sur le bout de la plume. Elle noircit nos pages chaque jour car, en bons professionnels de l’écriture que nous sommes, nous la maîtrisons comme le matériau permettant de donner corps à nos idées. Nous aimons sa rigidité rassurante, mais ce n’est qu’apparences. Elle recèle d’infinies subtilités, qui révèlent l’étendue de sa richesse, nous laissant toujours le sentiment de mystères à découvrir.

Ainsi, de règles en exceptions, je vous proposerai désormais chaque semaine, de mettre en lumière l’une des si nombreuses irrégularités de la langue française, qui rendent sa grammaire à la fois complexe et, osons le mot, « fascinante » !

Pas d’accord sur le participe passé !

Saviez-vous que lorsqu’ils sont placés devant un groupe nominal ou un pronom, les participes attendu, non/y compris, excepté, passé, supposé et vu ne sont plus considérés comme des participes mais comme des prépositions ? Or à l’instar de ces dernières, ils deviennent invariables.

Nous écrirons donc : y compris la TVA ; excepté les femmes et les enfants ; vu la situation…

Il en va de même pour les expressions ci-annexé, ci-joint et ci-inclus.

Exception : Toutefois, il faut procéder à l’accord de ces participes et expressions dès lors qu’ils sont placés après le groupe nominal ou le pronom.

Ainsi écrirons-nous par exemple toutes taxes comprises ; les enfants exceptés ; la documentation ci-jointe…

Bonnes corrections !

Sandrine Chevillon

FORUM



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | AEPF | © AEPF 2013