Annonces

Quand TF1 parle des écrivains publics, elle fait du TF1 : par le petit bout de la lorgnette, de manière superficielle, approximative, incomplète et inexacte. C’était dans le « 13 heures » du 13 mars 2015. Si le journaliste auteur du reportage et la rédaction de la chaîne privée avaient pris le soin de contacter l’AEPF, le résultat eût été tout différent. Cependant, nous n’avons été, tout comme le SNPCE d’ailleurs, sollicités par email que dans la matinée précédant la diffusion du reportage et seulement pour obtenir de nous quelques éléments statistiques destinés à lancer le portrait d’un écrivain public de l’Orne.
S’ils nous avaient sollicités suffisamment en amont, le journaliste et TF1 auraient notamment ainsi appris que les écrivains publics adhérents à l’AEPF se sont engagés à respecter dans la pratique de leur métier une charte de déontologie. Un engagement éthique qui prévoit en particulier que nous ne pouvons nous substituer à des avocats ou avoir recours au quota litis, contrairement à ce que ce reportage peut laisser croire.
Le journaliste et TF1 auraient alors découvert que l’écrivain public dont il est question dans ce sujet n’est en aucun cas représentatif de notre profession.
Mais, une fois de plus, TF1 a préféré l’à-peu-près et l’anecdotique au sérieux documenté.

Pascal Martineau
Président de l’AEPF

P.-S. : un courriel a été adressé officiellement à la rédaction en chef de TF1.


Dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale, les services des Archives ont réalisé, en 2013 et 2014, des collectes de documents auprès des particuliers. Celles-ci ont permis de faire ressurgir, des malles, armoires, tiroirs et greniers, des médailles, des photographies, des correspondances, des carnets de soldats de la Grande Guerre. Avec ces témoignages d’un temps passé, la vie d’un ancêtre aujourd’hui disparu bouleverse, fascine, émeut, interroge. L’AEPF a souhaité organiser une conférence consacrée à ce phénomène, à propos de laquelle vous trouverez toutes les informations en cliquant : ici.

Ajout du 25/03/2015  : nous ne pouvons plus accepter d’inscriptions pour cette conférence, toutes les places disponibles sont retenues.



Une journée d’information à Marseille

Pour élargir notre offre de journées d’informations, en particulier à l’intention des personnes vivant dans le quart sud-est, nous avons prévu de tenir une journée d’information le vendredi 29 mai 2015 à Marseille. C’est une première, nous espérons qu’elle répondra à une véritable attente.



Savez-vous ce qu’est un écrivain public ?

C’est un professionnel de l’écrit dont la mission est d’aider à communiquer - par l’écrit - au sens large du terme.

Que vous soyez :

- particulier ou professionnel,
- en activité ou en retraite,

vous pourriez avoir besoin un jour ou l’autre de recourir aux services d’un écrivain public. Aussi n’hésitez pas à consulter notre annuaire des professionnels à votre service pour contacter celui de votre choix et découvrir les prestations qu’il propose…

En vous adressant à l’AEPF vous êtes assuré d’avoir affaire à un professionnel compétent et rompu aux techniques de l’écriture : récits de vie, biographies, correspondances privées et professionnelles, courriers administratifs, lettres de motivation, CV, documents commerciaux,
discours divers, textes d’hommage, relecture et réécriture de textes ...

Il sera à votre écoute et vous fera une proposition sur mesure, adaptée à votre demande et à votre budget. L’Académie des écrivains publics de France rassemble exclusivement des professionnels disposant d’une grande expérience de l’écriture et de la relation humaine. Notre association a, entre autres objectifs, la promotion de ce métier, de sorte qu’il soit exercé par des professionnels compétents capables de répondre aux besoins divers de leurs clients.

Ni l’activité ni le titre d’écrivain public n’étant actuellement réglementés, l’AEPF a prévu, pour sa part, une procédure d’agrément qui permet de vérifier que le postulant dispose bien des capacités nécessaires pour être un spécialiste du rédactionnel et constitue ainsi une garantie de compétence pour la clientèle.

L’écrivain public agréé par l’Aepf s’engage à exercer son activité dans le respect du secret professionnel et des règles déontologiques contenues dans une charte adoptée par notre association en 1991.

Fonctionnement

L’AEPF est une association à but non lucratif (régie par la loi du 1er juillet 1901) fondée par François BOISSON en 1980 à Nancy (enregistrement préfectoral numéro 5512).

Les membres du conseil d’administration sont des professionnels œuvrant à titre bénévole dans l’intérêt de l’association. L’équipe en place se compose de Marie Huguenin-Dezot (33), Anne Steier (78), Edmond Varenne (01), Sylvie Monteillet (26) et Sandrine Chevillon (84) ; elle est présidée par Pascal Martineau, écrivain public à Saran (45). En outre, Catherine Bastien (75), qui a présidé l’Académie jusqu’en 2008, a été nommée présidente d’honneur en 2010.
Les orientations sont approuvées lors de l’assemblée générale annuelle et sont mises en application par le conseil d’administration qui, tout au long de l’année, anime l’association.

Objectifs principaux

- Promouvoir la profession d’écrivain public en informant le public (articles de presse, radio, TV, réunions régionales ou nationales...)
- Conseiller les nouveaux agréés.
- organiser des sessions de formation où les membres ou non-membres puissent élever leur niveau de compétence.
- Fédérer les adhérents dans un esprit confraternel et les représenter, voire les défendre si nécessaire selon le contexte.

Charte

L’écrivain public adhérent à l’AEPF s’engage à respecter la charte ci-dessous.

PDF - 37.8 ko


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | AEPF | © AEPF 2013