Notre partenaire, le Centre national privé de la formation à distance (CNFDI) organisait ce vendredi 29 mars 2019 à Brunoy, dans l’Essonne, la remise du prix de son troisième concours de la nouvelle.

Caroline Faure, administratrice de l’AEPF, représentait notre académie à cette manifestation.

Près de 90 participants, habitants de Brunoy ou élèves du CNFDI, ont concouru pour cette édition, dont la contrainte était l’incipit « À cet instant, je sus que cette journée ne serait plus jamais comme les autres. » Les cinq meilleurs textes ont été récompensés. Dans l’assistance, des nouvellistes brunoyens ou venus de Cannes, de Nantes ou encore de la Sarthe.

Le jury, composé d’écrivains et de férus de littérature, a noté la grande qualité des textes reçus, et leur tonalité généralement assez sombre cette année : beaucoup comportaient des éléments en lien avec la violence, qu’il s’agisse de violence sociale, de violence faite aux femmes ou liée à des conflits familiaux.

Signée Marie-Laure Bourdel et intitulée La tresse d’Yto, la nouvelle qui a remporté le premier prix ne fait pas exception puisqu’elle retrace un conflit intergénérationnel entre femmes d’une même famille d’Afrique du Nord.

Palmarès 2019

  • 1er prix : Marie-Laure BOURDEL
  • 2e prix : Laurence LOUIS
  • 3e prix : Maurice GEORGES
  • 4e prix : Solène FRANÇOIS
  • 5e prix : Marie-Gaëlle AUBRY