Sélectionner une page

Devenir membre de l’AEPF

Pourquoi devenir membre de l’AEPF.

La profession d’écrivain public n’est pas réglementée. Aucune formation préalable n’est demandée, aucun diplôme n’est exigé, bien qu’il existe des formations dans ce domaine et même une licence professionnelle « Conseil en écriture professionnelle & privée – Écrivain public » délivrée par l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle. C’est pourquoi l’AEPF, la plus ancienne des associations d’écrivains publics professionnels, créée en 1980, a mis en place une procédure d’agrément. Cet agrément constitue un label de qualité, de sérieux et d’éthique professionnelle. L’agrément est en outre un sésame – obligatoire – pour pouvoir adhérer à notre association. Les écrivains publics agréés par l’AEPF bénéficient d’une page dans la rubrique « Professionnels à votre service » de ce site dès lors qu’ils sont officiellement en activité, c’est-à-dire qu’ils sont en mesure de communiquer un numéro de SIRET ou, s’ils sont salariés, un contrat de travail. Dans le détail, la procédure d’agrément varie selon que :

  • le candidat est débutant ou en activité depuis moins de deux ans ;
  • le candidat peut justifier d’une expérience de deux années comme écrivain public ;
  • le candidat est titulaire de la licence professionnelle « Conseil en écriture professionnelle & privée – Écrivain public ».

Vous trouverez ci-dessous toutes les informations précises. Le coût du passage des tests d’agrément est de 50 € ou 110 € selon votre situation.

Les avantages
Les écrivains publics agréés par l’AEPF bénéficient d’un réseau et du conseil de leurs confrères expérimentés, qui accompagnent et conseillent les professionnels récemment installés. Nos membres bénéficient par ailleurs de partenariats conclus par l’AEPF et des remises commerciales avec divers organismes. Un tarif spécial adhérent est prévu pour les formations et les événements comme la Journée nationale de l’écrivain public. L’AEPF participe régulièrement à des événements extérieurs lors desquels elle promeut le métier en général et l’activité de ses adhérents, notamment en distribuant leurs cartes de visite, flyers, etc.

Membre sympathisant
Il est possible de devenir membre sympathisant de l’AEPF, pour toute personne physique ou morale qui souhaite nous apporter son soutien, ou pour tout professionnel retraité par exemple. La qualité de membre sympathisant ne permet pas de bénéficier des réductions aux sessions de formation citées plus haut.

Comment devenir membre de l’AEPF

Pour postuler à l’agrément afin de devenir membre de l’AEPF, les candidats doivent obligatoirement avoir suivi une journée d’information organisée par l’AEPF. Cette journée, qui expose toute la réalité du métier aujourd’hui, permet à chacun de valider ou non son projet de devenir écrivain public.

Sont dispensés de cette participation à une journée d’information :

  • les candidats exerçant le métier d’écrivain public depuis plus de deux ans ;
  • les candidats titulaires de la licence professionnelle « Conseil en écriture professionnelle et privée – écrivain public » délivrée par l’Université de Paris III Sorbonne nouvelle ;
  • les candidats ayant suivi la formation à distance « écrivain public » du CNFDI.

Conditions requises pour postuler

Candidature à l’agrément des personnes débutantes ou exerçant l’activité d’écrivain public depuis moins de deux ans à la date de la candidature

Les conditions requises pour postuler sont :

  1.  Être titulaire d’un diplôme correspondant à baccalauréat + 3 ans. Cependant la candidature de personnes titulaires d’un diplôme de niveau inférieur peut être acceptée après examen du dossier par l’AEPF.
  2. Avoir participé à une journée d’information. Sont exemptés – à leur demande – de participation à une journée d’information les titulaires diplôme universitaire « écrivain public et auteur-conseil » délivré par l’Université du Sud Toulon-Var, ainsi que les personnes ayant suivi la formation à distance du CNFDI.
  3. Transmettre un dossier (CV, lettre de motivation manuscrite, extrait de casier judiciaire, chèque de 110 € etc.) à l’adresse qui vous sera donnée lors de la journée d’information ou demander la liste des pièces de ce dossier à Marie Huguenin-Dezot (mariehuguenin@me.com).
    Au vu de ce dossier, dans le cas où les compétences sembleraient insuffisantes en langue française (orthographe, syntaxe…), l’AEPF, par honnêteté, se réserve le droit de dissuader le postulant de demander à passer les tests. En effet, si l’expérience montre qu’avoir « une bonne plume » est indispensable, rigueur et exigence dans l’écriture sont également essentielles.

Contenu des épreuves d’une journée :
Épreuves écrites – Tests de connaissance de la langue et d’expression écrite :

  • Résumé de texte
  • Orthographe
  • Relecture-correction
  • Tests professionnels écrits

Épreuves orales :

  • Exposé argumenté
  • Tests professionnels oraux (jeux de rôles)
  • Entretien : Le postulant est « sondé » sur sa connaissance de la profession et sur ses conditions d’exercice ; il précise ses motivations.
Candidature à l’agrément des personnes exerçant l’activité d’écrivain public depuis au moins deux ans à la date de la candidature

Les personnes installées depuis plus de deux ans en tant qu’écrivain public sont exemptées, à leur demande, de participation à une journée d’information. Aucun niveau minimal de diplôme n’est par ailleurs exigé.

Les conditions requises pour postuler sont :

  1. Fournir un justificatif de l’exercice légal et rémunéré de la profession sur lequel figure la date de début d’activité : certificat d’identification au Répertoire national des entreprises et de leurs établissements, extrait Kbis, récépissé de déclaration en préfecture, certificat de travail ou fiche de paie, etc.
  2. Transmettre un dossier (CV, lettre de motivation manuscrite, rapport d’activité, extrait de casier judiciaire, chèque de 110 €, etc.). La liste des pièces de ce dossier doit être demandée à Marie Huguenin-Dezot (mariehuguenin@me.com).
  3. Fournir un rapport d’activité qui a pour objet de présenter en détail tous les services et prestations proposés depuis l’installation, illustrations à l’appui.

Au vu de ce dossier, dans le cas où les compétences sembleraient insuffisantes en langue française (orthographe, syntaxe…), l’AEPF, par honnêteté, se réserve le droit de dissuader le postulant de demander à passer les tests. En effet, si l’expérience montre qu’avoir « une bonne plume » est indispensable, rigueur et exigence dans l’écriture sont également essentielles.

Contenu des épreuves  d’une demi-journée :

  • Exposé argumenté sur le métier d’écrivain public (présentation écrite et orale)
  • Tests professionnels oraux (jeux de rôles)
  • Entretien de motivation
Candidature à l’agrément des personnes titulaires de la licence professionnelle « conseil en écriture professionnelle et privée – écrivain public » délivrée par l’Université de Paris III Sorbonne nouvelle.

Les conditions requises pour postuler sont :

  1. Transmettre un dossier (CV, lettre de motivation manuscrite, extrait de casier judiciaire, chèque de 50 €, etc.). La liste des pièces de ce dossier doit être demandée à Marie Huguenin-Dezot (mariehuguenin@me.com).
  2. Se soumettre à un entretien avec l’un(e) des membres du conseil d’administration. Pour ceux qui le souhaitent, ils peuvent présenter, au cours de cet entretien, leur mémoire soutenu dans le cadre de leur licence professionnelle.