Sélectionner une page
Crise sanitaire oblige, l’AEPF a tenu cette année sa première assemblée générale en visioconférence.

Visio AEPFTrente-huit membres de l’AEPF se sont retrouvés en visioconférence le samedi 28 novembre de 14 heures è 18 heures pour tenir l’assemblée générale annuelle de l’association. Initialement prévue en mai, elle avait été repoussée en raison du premier confinement. Vingt-cinq personnes avaient donné pouvoir, ce qui nous a permis d’atteindre le quorum nécessaire à nos délibérations.
Cette première expérience s’est déroulée dans des conditions techniques globalement satisfaisantes et dans une ambiance détendue. Malgré les distances qui nous séparaient les uns des autres, nous avons été heureux de nous retrouver.
Comme à l’accoutumée, cette assemblée générale a été l’occasion, à partir de la présentation du rapport moral et du rapport financier, d’échanges autour de l’activité de l’AEPF.
Parmi les décisions adoptées au cours de cette réunion, nous pouvons noter réduction exceptionnelle de 30 € du montant de la cotisation 2021, en raison à la fois des difficultés financières rencontrées par un certain nombre de membres de l’AEPF et des économies faites en 2020 par notre association du fait de l’annulation de plusieurs réunions.
Par ailleurs, le conseil d’administration a indiqué que parmi les Journées d’information organisées en 2021, l’une se tiendrait en visioconférence à titre expérimental. Cela pourrait notamment permettre à des personnes habitant en outremer ou à l’étranger, de participer à l’une d’elles. Le contenu de ces journées, où l’information est essentiellement « descendante », se prête à la visioconférence. En revanche, et pour les raisons inverses, il nous paraît impossible de dispenser à distance nos formations qui comprennent de nombreuses mises en situation et exercices pratiques.
L’assemblée générale a par ailleurs été informée que le partenariat avec l’Administration pénitentiaire avançait doucement, mais sûrement. Il devrait être effectif en 2021. Rappelons qu’il s’agit à la fois de mettre en place une formation spécifique à l’écriture publique en milieu carcéral et d’inciter le ministère de la Justice à faire appel à des écrivains publics rémunérés pour intervenir dans les établissements pénitentiaires en France.
Enfin, l’assemblée générale a procédé au renouvellement du conseil d’administration, qui, avec neuf membres, reste au complet. Renouvelables et candidats, Caroline Faure, Marie Huguenin-Dezot, Pascal Martineau, Carla Pinto, Sylvie Poulet et Anne Picamilh ont été réélus à l’unanimité pour deux ans. Les huit administrateurs présents ont ensuite reconduit à l’unanimité Sylvie Poulet comme trésorière et Pascal Martineau comme président (>> Voir la composition du conseil d’administration).
Enfin, nous nous sommes réjouis que notre nouveau site Internet, et plus particulièrement le travail sur le référencement fait avec un professionnel cette dernière année, a permis de doubler le nombre de visiteurs sur nos pages (près de 50 000 visiteurs au cours de l’année écoulée, contre 25 000 par an pour l’ancien site).

 

in ut ante. dolor diam elit.