Sélectionner une page
Le Dianetum d’Anet en Eure-et-Loir accueille ce dimanche 10 octobre son troisième salon du livre.

Définition de lectivore : mot d’origine latine composé du radical lecti (emprunté au nom lecture) et du radical de vorare (le latin de dévorer). Personne dont le penchant principal consiste à lire des livres de toutes sortes à la manière du carnassier qui dévore plutôt qu’à celle de la poule qui picore.
Dans une fréquence a minima d’un livre par mois, le lectivore s’éloigne des écrans plats neurovores (vous reconnaîtrez la même racine que pour neurologue), pour investir le monde de l’imaginaire ou augmenter ses connaissances et expériences. Le lectivore est adepte de sensations fortes autant dans sa consommation de thrillers que dans des lectures plus classiques faisant appel à l’imaginaire et aux sentiments. N’est pas lectivore qui veut puisqu’un palmarès d’un livre par an relève plus d’une lecture famélique que d’une propension à jouer aux junkies des lignes.
Le lectivore se rencontre dans des événements de type « festival du livre » comme celui qui aura lieu le dimanche 10 octobre à proximité du Château d’Anet en Eure-et-Loir dans les magnifiques locaux du DIANETUM, de 10 h à 18 h. Un concours organisé par Virginie Guillon créatrice de la page #Facebook « Les addicts à la lecture » sous la forme d’un jeu de piste vous fera naviguer entre les stands.

Corinne Boisbluche Debreilly

Voir le programme

Lire l’article de L’Écho républicain