Sélectionner une page
Très récemment agréée par l’AEPF, Ariane Dumas, qui habite Orléans, nous conseille la lecture d’un livre de Laetitia Colombani dans lequel il est question des écrivains publics.

 

Les victorieuses, le dernier roman de Laetitia Colombani paru en 2019, parle de nous, les écrivains publics. Avec justesse et sensibilité, l’auteure nous décrit le parcours initiatique d’une talentueuse avocate égarée dans son métier que les circonstances vont conduire à écrire pour les autres.

Le lecteur assiste d’abord à la façon dont Solène décide de rentrer dans sa « peau » d’écrivain public, une activité qu’elle conçoit essentiellement comme un don d’elle-même … On devient ensuite témoin de sa mue libératrice, ce tournant progressif mais sans retour où elle consent enfin à recevoir aussi de ceux qu’elle accompagne.

Comme réveillée d’un long sommeil par ces rencontres improbables, nourrie par les apports de la sororité, Solène fait la découverte du lien universel qui unit les êtres de ce monde, se révèle et redonne sens à sa vie.

Comme pour La Tresse, Laetitia Colombani entremêle avec talent les histoires de chacune dans un délicat écheveau qui jamais ne nous perd. Dans ce fascinant jeu de miroirs féminin, elle parvient à dresser un portrait de l’âme humaine dans lequel chacun se reconnaît. Elle exécute enfin un vibrant plaidoyer en faveur du courage d’être soi-même, tandis que nous revient en mémoire l’étymologie commune entre le courage et le cœur.

Ariane Dumas

Les Victorieuses de Laetitia Colombani – Éditions Grasset – 224 pages

ante. diam justo Lorem ut ut ipsum