Sélectionner une page

Devenu président du Basket Étoile de Nanteuil presque par hasard, Régis Rossignol dirige ce club depuis quatorze ans avec beaucoup de conviction et d’engagement.
C’est cette histoire que raconte ce livre, au gré des victoires et des défaites, celles des joueurs et joueuses du club, mais aussi celles de Régis lui-même dans l’animation de ce club.
Mais si Régis Rossignol s’attache au passé du BEN, c’est pour mieux, in fine, se tourner vers l’avenir et faire part de ses ambitions pour le club, de ses envies, de ses « rêves les plus fous. »

Régis Rossignol est né en 1962 à Valence dans la Drôme.
Engagé à la Jeunesse ouvrière chrétienne à l’âge de seize ans il sera, de 1986 à 1990, l’un des dirigeants nationaux de ce mouvement d’éducation populaire.
Marié à Virginia et père de deux enfants, Aymeric et Constance, il exerce le métier de technicien informatique dans une grande entreprise de transport.
Arrivé à Nanteuil-lès-Meaux en 1993, il est élu conseiller municipal en 2008 pour un mandat qui a pris fin en 2014.
Il préside le Basket Étoile Nanteuil depuis 2005. Et, quoi qu’il arrive, son mandat prendra fin en juin 2020.

Mon avant propos

J’ai rencontré Régis Rossignol, l’auteur de ce livre, dans les années quatre-vingt, à la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) où nous étions engagés l’un et l’autre depuis longtemps déjà. Nous y avons travaillé ensemble comme responsables nationaux du mouvement.

Journaliste de formation, j’ai un jour, après des détours, décidé de renouer avec l’écriture en devenant écrivain public professionnel.

Aussi, quand Régis m’a sollicité pour l’accompagner dans la finalisation et l’édition de l’ouvrage que vous avez entre les mains, j’ai bien entendu accepté avec grand plaisir.

J’aime les mots, j’aime la langue française, j’aime raconter des histoires vraies, des histoires qui révèlent – comme le photographe le fait avec les images – des vies, des douleurs et des joies, des passions et des engagements. Il n’y a pas d’histoire banale.

L’histoire que raconte ce livre est celle d’un engagement, dans la droite ligne dont Régis a été façonné par la JOC : un engagement total animé par les valeurs de l’éducation populaire, dont le basket-ball est ici le vecteur. Plus que de permettre d’accéder au plaisir de jouer – et parfois de gagner – avec le ballon orange, il y a la volonté de participer, avec, avant et après d’autres, à l’éducation de garçons et de filles, pour les aider à trouver une place dans la société, dans le respect des uns et des autres.

Parce que l’engagement est total, la parole de Régis est forte, qu’il s’agisse d’exprimer ses joies ou ses déceptions, ses bonheurs ou ses regrets de président. Il écrit avec sincérité.

Une conviction, valeur essentielle de l’éducation populaire, anime Régis et transparaît au fil des pages de ce livre : pour aider des jeunes à progresser, dans le domaine sportif comme dans d’autres, il faut croire en eux, croire en leurs capacités à grandir, à se perfectionner, à se surpasser.

Passeur de mots, mon travail, dans cette belle aventure, a consisté à vérifier et corriger l’orthographe, la grammaire, la ponctuation, la syntaxe, la typographie, à faire la chasse aux répétitions, à reformuler telle ou telle phrase quand cela était nécessaire ; puis à mettre en page l’ensemble pour en faire un livre.

Merci Régis de m’avoir invité dans cette aventure.

Pascal Martineau

Découvrir le livre