Sélectionner une page

L’envoi, par les membres de l’AEPF, de leur cotisation, est parfois accompagné de messages, de quelques mots à plusieurs phrases et même d’un poème. Pour des vœux, des encouragements, des remerciements, pour faire une annonce ou partager des difficultés, pour formuler des attentes. Florilège.

Des vœux

  • « Tutti va bene »
  • « Bonne année ! »
  • « Meilleurs vœux pour l’année 2019 »
  • « Bonne année 2019 à vous et au plaisir de vous rencontrer. Cordialement. »
  • « Avec tous mes meilleurs vœux pour une belle année 2019 ! Bien cordialement. »
  • « Tous mes meilleurs vœux à l’ensemble du bureau de l’Académie. »
  • « Meilleurs Vœux […] Je renouvelle mon adhésion car j’adhère à vos valeurs. »
  • « Je vous souhaite une belle année 2019, qu’elle vous préserve ainsi que vos proches. »
  • « Avec mes meilleurs vœux de santé, de joie, réussite, et sérénité pour 2019. Confraternellement. »
  • « Bonne réception et avec tous mes vœux pour la nouvelle année, Cordialement. »
  • « Avec mes meilleurs vœux pour 2019 »
  • « Belle année 2019 »
  • « Meilleurs vœux 2019

« Le seul fait de rêver est déjà très important. Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable.»

Les vœux de Jacques BREL, 1er janvier 1968 (Europe 1)

Des remerciements

  • « Merci beaucoup de m’accueillir parmi vous. Je fais mon possible pour venir le vendredi 24 mai »

  • « 1) une très belle année encore et encore emplie de jolis mots ; 2) mes remerciements pour toute l’organisation et l’intendance que vous assurez pour nous, pour moi ; 3) de gros bisous d’une « collègue » qui de son petit niveau, apprécie beaucoup l’AEPF et dont elle est fière d’être membre ! »

  • « Magnifique travail fait par l’association, notamment dans le registre de l’apprentissage. Je regrette d’avoir la mer à traverser pour participer à ces formations, les réunions… En Corse, on peut se sentir très isolée… Bonne continuation. »

  • « Pour différentes raisons (en particulier liées à ma santé) je suis actuellement en cours de clôture de mon activité sous sa forme actuelle (profession libérale). […] L’AEPF (que j’ai toujours citée et recommandée lorsque j’ai été de nombreuses fois sollicitée pour une prestation que je n’étais pas en mesure de réaliser) représente pour moi à la fois :

    • une association pérenne qui a su s’adapter et évoluer pour inscrire l’écrivain public dans son époque ;
    • les murs porteurs d’une activité où la déontologie est primordiale ;
    • un cadre rassurant (lettres d’info, AG, échanges avec les collègues, etc.) et dynamique.
  • Pour toutes ces raisons, je souhaite conserver mon agrément. Cordialement. »

Des attentes

  • « En espérant que cette occasion apportera un peu de chance à ma reprise d’activité en retraite, je vous souhaite une belle continuation et le succès dans votre entreprise. Bien cordialement. »

  • « J’apprécierais que des manifestations soient organisées à Lyon et pas seulement en région parisienne. »
  • « Au plaisir de vous retrouver je l’espère les 24 et 25 mai prochains. Excellente continuation à vous toutes et tous. Amicalement. »

  • « De nouvelles actions et formations ? À très vite. »

Des excuses

  • Toutes mes excuses pour ce retard, j’ai perdu mon papa au mois de janvier…

Des adieux

  • « Je ne renouvellerai pas ma cotisation en 2020 […] Avec toute ma sympathie (je garderai d’excellents souvenirs de l’AEPF). »

  • « J’ai tardé à répondre à l’appel à cotisation car je cherchais une solution financière. Mais au bout du compte je suis au regret de ne pas pouvoir renouveler ma cotisation cette année. Je suis toujours en congé longue maladie dans mon activité principale et mon employeur, ne pouvant me reconvertir, me demande d’attendre septembre 2020 pour me mettre à la retraite anticipée, date à laquelle je pourrai développer à nouveau mon activité accessoire d’écrivain public. Dans cette attente il m’est malheureusement impossible, légalement, d’avoir une activité parallèle. L’an dernier j’ai néanmoins payé ma cotisation par fidélité à notre association. Malheureusement je suis passée aujourd’hui à demi-traitement depuis septembre (et en surendettement BDF calculé sur mon salaire entier, et que je tente aujourd’hui de faire recalculer sur mes revenus encore diminués), et il m’est réellement impossible d’assurer le paiement d’une cotisation entière ou même d’une cotisation sympathisant. Je suis donc au regret de devoir m’éloigner de l’AEPF un an et demi, le temps de retrouver le moyen de compléter mes revenus. Croyez bien que je le regrette profondément. Bien cordialement. »

  • « À compter de cette année, je ne renouvellerai pas mon adhésion à l’AEPF. Trop accaparée par mes obligations professionnelles, je n’ai pas trouvé le temps de me consacrer correctement à mon activité d’écrivain public. […] Je souhaite néanmoins à l’AEPF une bonne continuation. Je ne manquerai pas de suivre votre actualité chaque fois que possible. Bien cordialement. »

Pascal Martineau, avec Sylvie Poulet, trésorière adjointe, qui a eu la bonne idée de rassembler tous ces messages