Sélectionner une page

Jocelyne Faivret, qui réside à Orléans, à témoigné lors de la 4e Journée nationale de l’écrivain public qui s’est tenue à Montreuil le 24 mai dernier, de l’aide que je lui ai apportée dans la réalisation de son récit autobiographique intitulé Une femme blessée, auto-édité sur le site de Lulu.com.

Voici le texte de présentation que j’ai écrit pour le quatrième de couverture du livre publié en 2015 :

Ce livre est le récit d’une femme blessée par l’homme qu’elle a aimé.
Une histoire d’amour qui surgit sans crier gare, au bel âge, par une douce journée d’automne, sur les rives du fleuve royal. « Il est mes plus belles années » assure Jocelyne Faivret qui n’a pas laissé la douleur se transformer en rancune.
Une femme blessée est aussi le témoignage d’une femme profondément meurtrie par des hommes qui ont violé ses enfants, « des sous-hommes qui ne devraient pas avoir leur place dans la société. »
Ce livre est un acte thérapeutique en forme d’écrit du cœur et de cri du corps adressé à ses filles et ses petites-filles et, sans doute, à toutes les femmes que des hommes font souffrir.

Pascal Martineau